Dimanche de Pâques (au soir)

 Saint Jour de Pâques,

12 avril 2020, au soir

 

Liturgie domestique, prière à la maison

à vivre seul(e), en couple, en famille, en communion avec toute l’Église

 

 repas soir.gif

« Reste avec nous, Seigneur ! »

 

Préparatifs

 

  • Les recommandations faites pour ce matin sont aussi valables pour cette célébration de fin d’après-midi.
  • L’espace-prière a les couleurs de Pâques : décor blanc ou jaune, grande bougie blanche allumée, fleurs, etc...
  • L’office de ce soir s’articule autour d’un passage bien connu de l’évangile selon Saint Luc (24, 13-35) au moment où deux disciples, retournant vers leur village d’Emmaüs, vont vire leur rencontre avec le Ressuscité. Afin de permettre la participation de plusieurs, en particulier des enfants, en famille, le texte choisi ici sera, en complément de celui de l’évangile, une adaptation proposée par le diocèse de Cambrai). Chaque étape peux ponctuer les quatre temps habituels de la prière.
  • En famille. Peut-être pouvez-vous imaginer la prière de ce soir comme un chemin (un itinéraire) au travers de la maison, passant de pièces en pièces ou, s’il fait beau et que vous ayez la chance d’en posséder un, depuis le jardin.

 

 

 

Entrer en prière

  • INTRODUCTION

Près de la porte d’entrée (ou dans le jardin), le temps de prière commence par la salutation joyeuse.

Comme à la célébration du Samedi saint, au soir, le/la plus petite de la famille va voir chacun des membres de la famille et lui dit à l’oreille tout bas : Le Christ est ressuscité !

Chacun des membres présents lui répond à l’oreille : Il est vraiment ressuscité !

 

Puis les parents ensemble disent à voix forte : le Christ est ressuscité, alléluia !

Et toute la famille répond unanime dans une joie immense : Il est vraiment ressuscité, alléluia !

La personne qui conduit la prière conclut en disant :

Voici le Jour nouveau, Christ est ressuscité !

(Tous répondent) : Il est vraiment ressuscité, alléluia !

 

Les participants peuvent prendre le refrain suivant :

Tu es là au cœur de nos vies ! Auteur : Raymond Fau.  (♫  du chant)

R/ : Tu es là, au cœur de nos vies et c'est toi qui nous fais vivre.
Tu es là, au cœur de nos vies, bien vivant, ô Jésus Christ.

La personne qui conduit la prière commence en disant :

Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. (Tous) AMEN.

Un des participants fait la lecture suivante :

Évangile de Jésus le Christ, selon saint Luc (24, 13-16)

 Au soir de Pâques, deux disciples faisaient route vers un village appelé Emmaüs, à deux heures de marche de Jérusalem, et ils parlaient entre eux de tout ce qui s’était passé.

Or, tandis qu’ils s’entretenaient et s’interrogeaient, Jésus lui-même s’approcha, et il marchait avec eux. Mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître.

 

En famille. Deux enfants font les conteurs.

Cléophas : Tu te souviens ? Il était là avec nous. Tu te souviens ?

L’autre disciple : Ils l’ont arrêté les soldats, et puis ils l’ont emmené devant le gouverneur et ils l’ont condamné à mort.

Cléophas: C’est là, sur cette grande croix là, qu’ils l’ont mis, qu’ils l’ont tué.

L’autre disciple: Ils avaient même mis une couronne avec des grandes épines sur sa tête.

Cléophas: Et il est mort.

L’autre disciple : Il n’est plus avec nous. Nous ne pouvons plus le voir. Nous ne pouvons plus l’entendre. Nous ne pouvons plus lui parler.

Cléophas : Pourtant il nous avait dit qu’il resterait toujours avec nous.

 

La personne qui conduit la prière commence en disant :

Comme pour ces deux hommes, c’est Jésus qui s’approche et fait route avec nous. Il se fait notre compagnon de route tous les jours de notre vie. Il entre dans nos histoires pour s’associer à nos joies et nos peines. Pour toutes les fois où nous pensons que Dieu nous abandonne, ne s’intéresse pas à nous et pour toutes les fois où ne lui avons pas fait confiance, Seigneur Jésus, accorde-nous ton pardon !

(Tous répondent) : Seigneur Jésus, accorde-nous ton pardon !

 

 

  • ÉCOUTE DE LA PAROLE DE DIEU

Les participants reprennent leur route pour se rendre dans une seconde pièce de la maison (salon par exemple). Là, si cela est possible, une Bible fermée est déposée sur la table avec deux lumignons autour. Tous se rassemblement autour en prenant le refrain suivant : Écoute !

 

 

Auteur : Claude Rozier – Mus : M. Wackenheim. (♫  du chant sur : chant)

 

R/ : Écoute écoute, surtout ne fais pas de bruit !

On marche sur la route, on marche dans la nuit !

Écoute, écoute, les pas du Seigneur vers toi.

Il marche sur ta route, il marche près de toi !

 

Un des participants fait la lecture suivante :

Évangile de Jésus le Christ selon saint Luc (24, 17)

 Jésus leur dit : « De quoi discutez-vous en marchant ? » Alors, ils s’arrêtèrent, tout tristes.

 

En famille. Deux enfants continuent leur rôle de conteurs. Un autre fait Jésus. Un quatrième fait l’animateur.

Jésus : Que vous arrive-t-il ? Vous avez l’air si triste ?

Cléophas : Tu n’es pas au courant ? Tu ne sais pas ce qui est arrivé à Jérusalem ?

L’autre disciple : Tu as entendu parler de Jésus, le fils de Marie et de Joseph ?

Jésus : Non, de quoi parlez-vous ?

L’autre disciple : De tout ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth : cet homme était un prophète puissant par ses actes et ses paroles devant Dieu et devant tout le peuple.

Cléophas : Les chefs des prêtres et nos dirigeants l’ont livré, ils l’ont fait condamner à mort et ils l’ont crucifié.

L’autre disciple : Et voici déjà le troisième jour qui passe depuis que c’est arrivé.

Cléophas : C’est vrai que nous avons été bouleversés par quelques femmes de notre groupe. Elles sont allées au tombeau de très bonne heure, et elles n’ont pas trouvé son corps. Elles sont même venues nous dire qu’elles avaient eu une apparition : des anges, qui disaient qu’il est vivant.

L’autre disciple : Quelques-uns de nos compagnons sont allés au tombeau, et ils ont trouvé les choses comme les femmes l’avaient dit ;

Cléophas: mais lui, Jésus, ils ne l’ont pas vu.

L’animateur : Alors l’homme leur expliqua, en partant de Moïse et de tous les Prophètes dans toute la Bible, ce qui parlait de Jésus.

 

La personne qui conduit la prière continue :

Cléophas est avec un autre compagnon dont nous ne connaissons pas le nom. Ce compagnon, c’est peut-être nous lorsque nous sommes enfermés dans notre tristesse. Dans ces moments-là, nous aussi, il nous est difficile de reconnaître la présence de Jésus. A nous qui sommes les héritiers de ta résurrection, ouvre nos yeux Seigneur, pour que nous puissions te reconnaître dans ta parole !

(Tous répondent) : Ouvre nos yeux Seigneur, pour que nous puissions te reconnaître dans ta parole !

Un des participants ouvre la Bible puis l’emporte avec lui avant de quitter la pièce. 

 

 

 

 

  • PRIERE ET INTERCESSION

Les participants reprennent leur route pour se rendre dans une troisième pièce de la maison (salle à manger par exemple). Là, si cela est possible, la Bible est déposée sur la nappe blanche dépliée. Y sont disposés également un morceau de pain et un verre rempli d’eau avec les deux lumignons autour.

 

Un des participants fait la lecture suivante :

Évangile de Jésus le Christ selon saint Luc (24, 28-32)

Quand ils approchèrent du village où ils se rendaient, Jésus fit semblant d’aller plus loin.

Mais ils s’efforcèrent de le retenir : « Reste avec nous, car le soir approche et déjà le jour baisse. » Il entra donc pour rester avec eux.

Quand il fut à table avec eux, ayant pris le pain, il prononça la bénédiction et, l’ayant rompu, il le leur donna. Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent, mais il disparut à leurs regards. Ils se dirent l’un à l’autre : « Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route et nous ouvrait les Écritures ? »

 

En famille. Deux enfants continuent leur rôle de conteurs.

L’autre disciple : Tu te rends compte ? Tu te rends compte de ce qui vient de se passer ?

Cléophas : Tu l’as reconnu ? Il a fait les mêmes gestes que lui. Il a pris du pain.

Il a rompu le pain, il nous l’a donné à manger.

L’autre disciple : C’était lui, c’était Jésus, je te dis

Cléophas : Mais, mais alors… Il est vivant !

L’autre disciple : Il est vivant.

Cléophas : Jésus est vivant …

L’autre disciple : Jésus est vivant

Cléophas : Il est ressuscité… Laissons éclater notre joie. Chantons, chantons notre joie !

L’animateur : Ils explosent de joie et ils se mettent à danser et à chanter…

 

Chacun prend le refrain suivant : Il est sorti du tombeau

(♫  du chant)

R/ : Il est sorti du tombeau, la mort a perdu sa puissance (bis) Alléluia, alléluia (bis) !

R/ : Il est vivant pour toujours, c’est pourquoi j’ai l’espérance (bis)

Alléluia, alléluia (bis) !

 

La personne qui conduit la prière continue :

Sans savoir vraiment qui il est, les disciples ont envie de garder Jésus avec eux, comme quelqu’un que l’on commence à apprécier et que l’on veut connaître davantage. Puis, se mettant à table, saint Luc nous redit les gestes du Ressuscité : par la fraction du pain et les paroles de bénédiction Jésus est passé dans leur vie. A nous aussi, Jésus veut se manifester vivant bien qu’invisible, nous qui ne pouvons le contempler en ces temps dans les signes de l’Eucharistie. Comme les disciples d’Emmaüs, rappelons-nous cette présence de Jésus qui ne nous abandonne pas : « Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route et nous ouvrait les Écritures ? » (Lc 24, 32) Jésus, en ce jour de Pâques, rends nos cœurs et nos vies brûlants de ton amour !

(Tous répondent) : Jésus, en ce jour de Pâques, rends nos cœurs et nos vies brûlants de ton amour !

 

 

 

 

Vivre en disciples

 

Les participants reprennent leur route et arrivent dans l’espace prière de cette semaine sainte décoré, depuis ce matin de tout ce qui aura été apporté, soit par le jardin de Pâques, soit par d’autres ornementations. Le grand cierge blanc aura été allumé ainsi que d’autres lumignons, renforçant l’allure festive.

 

Un des participants fait la lecture suivante :

Évangile de Jésus le Christ selon saint Luc (24, 33-35)

À l’instant même, ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem. Ils y trouvèrent réunis les onze Apôtres et leurs compagnons, qui leur dirent : « Le Seigneur est réellement ressuscité : il est apparu à Simon-Pierre. » À leur tour, ils racontaient ce qui s’était passé sur la route, et comment le Seigneur s’était fait reconnaître par eux à la fraction du pain.

 

En famille. Deux enfants continuent leur rôle de conteurs.

L’autre disciple : Nous n’allons pas rester là, comme ça à chanter et à danser

Cléophas : Tu as raison. Les autres aussi doivent savoir…

L’autre disciple : Alors, on y va ? On y retourne ?

Cléophas : Oui, retournons à Jérusalem, allons leur dire cette grande Nouvelle : Jésus sera avec nous jusqu’à la fin du monde !

 

 

La personne qui conduit la prière continue :

Puisses-tu Seigneur, le plus vite possible, nous donner l’envie et la joie de retourner dans nos paroisses, dans nos groupes, vers nos familles et nos amis, sans avoir peur de t’annoncer, sûrs que nous sommes de ton regard d’amour pour ce monde !

Que ton Esprit-Saint, que nous recevrons en plénitude à la Pentecôte, fortifie chacun de nous en ce temps d’épreuve et nous prépare déjà à réciter, avec tous les frères et sœurs chrétiens de par le monde : Notre Père…

 

(Tous) : qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation
mais délivre-nous du Mal. Amen

 

La personne qui conduit la prière conclut en disant :

Nous te bénissons, Seigneur Jésus, en ce jour où ton amour a rayonné sur le monde !

Donne-nous toujours de reconnaître ta présence dans les signes que tu nous donnes.

A toi, la puissance et la gloire, pour les siècles des siècles !

(Tous) Amen !

 

 

 

Après avoir fait le signe de croix, chacun prend le chant suivant :

 

Par toute la terre il nous envoie !

 

Paroles et musique : Communauté de l'Emmanuel (A. Lavardez) N° 19-14 (♫  du chant)

 

1 - Par toute la terre il nous envoie               2 - Par sa vie donnée, son sang versé,
Témoigner de son Amour.                             Il a racheté nos vies,
Proclamer son Nom et son Salut,                   Il détruit les portes des enfers,
Dans la force de l'Esprit !                              Il nous sauve du péché.
Car nos yeux ont vu et reconnu,                    À tout homme il offre le Salut,
Le Sauveur ressuscité,                                  Don gratuit de son Amour ;
Le Saint d'Israël, né de Marie,                       Vivons dans sa gloire et sa clarté,
Fils de Dieu qui donne vie !                           Maintenant et à jamais !

R/. Criez de joie, Christ est ressuscité ! Il nous envoie annoncer la vérité !
Criez de joie, brûlez de son amour, car il est là, avec nous pour toujours !


3 - Pour porter la joie Il nous envoie, messagers de son Salut !
Pauvres serviteurs qu'il a choisis, consacrés pour l'annoncer !
Que nos lèvres chantent sa bonté, la splendeur de son dessein,
Gloire à notre Dieu, Roi tout puissant, éternel est son amour !

repas soir.gif